Les chiens rencontrés et aidés

Chaque chose que vous vivez comme un problème ou un obstacle dans votre relation avec votre animal a une solution, à tout âge, pour toute race, quelque soit votre caractère.

C'est ce que je souhaitais montrer par le biais de cette page. Ici sont répertoriés tous les "clients" canins que j'ai pu voir et dont les maîtres ont accepté le partage de leur image.

Chaque chien mérite qu'on se donne la peine de le comprendre pour améliorer son quotidien et par extension le vôtre !

​​​​​

 * Chiens en cours de suivi

OK Raven 2.jpg

Raven

Croisés de nordiques et loup thèque, 1 an

Lors du bilan de première séance :

Malgré des cours en club canin et un suivi par une autre éducatrice, Raven a encore quelques soucis assez gênants : il revient mal au rappel, s'excite face aux chiens, protège des ressources et a beaucoup de mal à supporter la solitude. Il refuse également d'enfiler son harnais.

Actuellement :

Raven n'est plus lâché pour ne pas motiver son autonomie, ses envies de chasse et travailler son attention, sa coopération. On lui apprend à respecter les demandes de ses congénères et il est de plus en plus à l'écoute sur ce plan. Il est beaucoup plus attentif dehors et ne fait plus de protection de ressources sur les objets classiques de son quotidien.

Il vient d'avoir une "petite" sœur, chienne loup de Saarloos récupérée en refuge, qui vient d'entamer un suivi également.

OK Leia.jpg

Leïa

x staff, 2 ans ? (SPA) - Photo : Valérie Teppe

Lors du bilan de première séance :

Leia est une joyeuse énervée à fleur de peau. Elle semble enragée derrière la baie vitrée, euphorique pendant la rencontre, régulièrement dépassée pendant l'entrevue (chevauchements, tours pour attraper sa queue). Elle est réactive à énormément de choses, dont les chiens et les humains croisés qui la font aboyer et tirer. Elle met très longtemps à récupérer des émotions fortes. Pourtant, en intérieur, elle est ravie d'apprendre ; en extérieur, elle peine à accorder de l'attention à l'humain.

Actuellement :

Leia est moins intense, notamment envers les gens. Elle redescend beaucoup plus vite en pression, mais les chiens la font encore beaucoup monter dans les tours, même si elle se calme plus rapidement. Lors des croisements avec les personnes, elle tirent encore mais n'aboient plus.

20210924_162156.jpg

Olga

Malinoise, 3 ans

Lors du bilan de première séance :

Adoptée pour la sortir d'une maison où elle était néglligée, Olga est craintive, n'a pas envie qu'on l'approche. Elle a déjà mordu à plusieurs reprises des personnes qui voulaient la caresser, hors de son entourage. Nerveuse, elle peut être réactive en laisse. En balade, il lui arrive de partir derrière du gibier et de ne pas revenir pendant un long moment. Olga est aussi très intense sur le jeu (elle ne rend pas, elle vole des torchons pour inviter à jouer).

Actuellement :

La chienne a fait de très gros progrès : plus d'accident avec personne depuis notre bilan. On la sécurise au lieu de la "pousser" à affronter les situations. Canalisée par les exercices, Olga réagit beaucoup mieux avec les jouets et est plus calme. Son rappel fonctionne très bien. Croiser des chiens en laisse ne la fait plus tirer et aboyer (par peur).

OK Django.jpg

Django

Chihuahua, 1 an

Lors du bilan de première séance :

Django est un chien jovial, plutôt confiant pour un si petit gabarit. Il est gourmand et volontaire mais n'en fait un peu qu'à sa tête. Il a tendance à filer de son jardin, à revenir quand cela lui chante et est réactif face aux chiens et à certaines personnes dans sa résidence.

Actuellement :

Les rappels de Django sont bien meilleurs, quasi instantanés en milieu neutre. On travaille encore sur des exercices de canalisation, pour faire baisser son impulsivité. Avec les chiens, il peut avoir des contacts, si l'individu est grand et neutre : il va timidement sentir, n'aboie plus. En revanche, un léger grondement peut le remettre dans tous ses états.

OK Naya.jpg

Naya

Akita, 8 mois

Lors du bilan de première séance :

Très exubérante, Naya est attachée à mon arrivée car elle ne fait que sauter. Elle peine à se calmer en général et c'est un vrai problème face au chat qu'elle finit par agresser quand il n'est pas d'accord pour jouer (ce qui la frustre). Ayant beaucoup vécu en camping car avec son humaine, elle ne supporte pas la solitude et détruit tout ce qu'elle peut. Avec les chiens, c'est aléatoire : elle peut en accepter certains et en agresser d'autres même à distance.

Actuellement :

Naya est décrite comme beaucoup plus calme par son humaine et son entourage. Elle est plus facilement attentive et le chat a repris confiance, comme on fait en sorte qu'elle reste calme quand il est là. Avec les grands chiens, elle semble vouloir jouer mais est sur la défensive : elle n'a pas confiance et ne sait pas comment agir autrement.

OK Youmi.jpg

Youmi

Border collie, 5 ans

Lors du bilan de première séance :

Youmi a été rencontré par le biais des séances d'agility proposées en individuel. Sa réactivité aux autres chiens a alors été évoquée et son humaine a décidé de recommencer à la travailler avec nous. Il s'est avéré que Youmi, ayant été mordu à trois reprises, a peur des chiens étrangers et les agressent par anticipation avec morsure s'ils jugent qu'ils sont trop près de lui.

Actuellement :

Youmi fait toujours de l'agility en cours individuel et il est suivi pour son problème avec les chiens. Face à des chiens calmes qui ne vienent pas dans son cercle, sa tension diminue vite. En revanche, il se sent toujours dans le besoin d'attaquer celui qui s'approcherait trop vite ou trop près.

OK Elton.jpg

Elton

Coker américian, 1 an

Lors du bilan de première séance :

Elton est plutôt calme, réservé. Il ne veut pas de contact. On me dit qu'il n'est plus lâché depuis qu'il est parti derrière un gibier sans revenir, qu'il tire en laisse au point que cela devient vraiment fatigant. Il lui arrive aussi de grogner les chiens croisés, surtout avec madame. Ses humains sont conscients que le problème vient probablement d'eux, puisqu'ils avaient des soucis similaires avec leur golden, avant.

Actuellement :

Elton n'est venu qu'une fois et il est revenu au rappel, n'a pas tiré en laisse, n'a pas grogné le chien présenté. C'est un jeune chien un peu introverti qui manque de contrôle sur ses émotions, qui subit un peu celles de ses propriétaires. Le travail va se poursuivre pour que les comportements obtenus ici puissent se généraliser.

OK Ralph 2.jpg

Ralph

Kelpie, 6-9 mois

Lors du bilan de première séance :

Ralph est surexcité. Il ne sait pas s'arrêter. Il veut tellement du contact tout le temps qu'il ne fait que sauter et mordiller pour se rendre intéressant. Quand on l'ignore, il chevauche compulsivement et gère tellement mal la frustration qu'il finit par s'uriner dessus avant de se poser, haletant. Impossible de recevoir qui que ce soit en sa présence. Ralph n'est a priori pas plus délicat avec les chiens.

Actuellement :

Ralph s'est bien calmé avec ses "parents". Il reste encore sauteur après Madame en certaines situations. Il a encore besoin d'avoir de quoi s'occuper quand on ne s'intéresse pas ouvertement à lui. Un rituel d’accueil des invités à été instauré pour que Ralph ne leur bondisse pas dessus sans s'arrêter et qu'on ne soit plus obligé de l'isoler quand des gens sont reçus à la maison.

OK Candy.jpg

Candy

Croisée, 3 ans

Lors du bilan de première séance :

Candy peine à se canaliser à mon arrivée ; elle aboie d'excitation et de peur. Les présentations faites, elle est sociable, mais c'est sa manière de réagir avec chiens et humains. Intelligente et active, elle n'est pas toujours facile à canaliser. Son rappel devient inefficace en cas d'animations. Elle aurait aussi tendance à grogner quand on pénètre dans son espace alors qu'elle est posée.

Actuellement :

Candy est beaucoup plus posée et réfléchie. Son rappel est devenu efficace en la plupart des occasions (jeu avec un autre chien connu). Sa réactivité sur chiens calme inconnu a disparu ; elle reste connectée à son humaine et supporte de ne pas avoir accès aux chiens. Nous travaillons sur chiens plus vifs ou avec une volonté d'approche (elle craint les gros chiens et est sur la défensive).

OK Popper.jpg

Popper

Eurasier, 2 ans

Lors du bilan de première séance :

Popper est très calme en intérieur, peu envahissant. Il mène sa petite vie tranquille finalement. Toujours beaucoup promené, Popper a pris l'habitude de faire sa vie en balade. Avec le temps, il s'est mis à s'éloigner de plus en plus et à revenir de moins en moins bien. S'il tombe sur une odeur ou un chien, il file et n'est pas récupérable (ne se laisse pas attraper). Il se sauve aussi de son jardin si on l'y laisse seul. Malheureusement, toutes les sorties doivent se faire en laisse maintenant, au grand désarroi du chien et de sa maîtresse. Il peine aussi à se contrôler face à certains chiens qui l'attirent.

Actuellement :

En milieu neutre, Popper fait attention à l'humain et son rappel est relativement efficace. Les chiens l'excitent beaucoup moins et il peut renoncer à aller les voir sans que sa maîtresse ait besoin de tirer de toutes ses forces pour le retenir. On lui fait à nouveau assez confiance pour le laisser sans longe dans le jardin.

Laïka.jpg

Laïka

Malinoise x tervueren, 10 mois

Lors du bilan de première séance :

Laïka est décrit comme obéissante mais perd contrôle face aux chevaux qu'elle attaque s'ils bougent alors qu'elle en côtoie depuis bébé (son humain est entraîneur). Elle a aussi tendance à partir derrière le gibier et les choses en mouvement et ne revient que tardivement.

La chienne essuie les plâtres d'une éducation (poussée par d'autres éducateurs) dans le sens de l'obéissance à tout prix, ce qui fait qu'on l'a peu laissée s'exprimer et beaucoup "corrigée" quand elle n'agissait pas dans le bon sens, jusqu'à l'amener à pincer sa maîtresse.

Actuellement :

Laïka est maintenant respectée dans ses besoins, travaillée avec sa sensibilité et plus de bienveillance, sans agacement. Elle réagit globalement mieux et peut maintenant ignorer un cheval immobile ou en mouvement peu rapide, si elle est occupée. Elle parvient à revenir au rappel, même face à une stimulation forte, si le timing est bon.

DSC_0081-03.jpeg

Oska

Malinoise, 15-20 mois

Lors du bilan de première séance :

Sorties d'un élevage axé sur le mordant et pas sur la socialisation des chiots, Oska a toujours été très sensible et sur la défensive. Malgré une école du chiots avant le confinement, la chienne a fini par se montrer agressive avec les inconnus et certains chiens. Travaillée avec une éducatrice sur son attention, Oska parvient à ignorer la plupart du temps les éléments "perturbateurs", mais son problème de fond n'a pas changé : elle est toujours aussi peureuse et réactive si son attention n'est pas focalisée ailleurs en amont.

Actuellement :

Après avoir passé une séance à m'agresser, Oska a compris qu'elle ne risquait rien et je fais également partie de son groupe. Nous travaillons sur son calme face aux chiens et allons tenter de généraliser ce qui a été fait avec moi à d'autres inconnus, pour désamorcer la réactivité et plus seulement la gérer.

OK Roxane.JPG

Roxane

berger allemand, 4-10 mois

 

Lors du bilan de première séance :

Roxane n'est pas facile à canaliser : elle aboie, court derrière les chats et n'arrive pas à en décrocher, attaque le balais et l'aspirateur. Elle réagit parfois face aux voitures. Comme bon nombre de chiots, elle mordille beaucoup, surtout madame (et sa laisse). Mais surtout, Roxane a peur de ses congénères. Ils la font monter très haut en intensité et ses sentiments entremêlés la poussent à avoir des approches très malhabiles qui peuvent devenir dangereuses.

Actuellement :

Roxane est capable de revenir au calme beaucoup plus rapidement. Si elle "attaque" sa laisse, ça ne dure pas. Elle peut restée posée avec les chats de la maison. Elle est très à l'écoute en intérieur et il devient plus facile d'avoir sa concentration même s'il y a un peu d'animations autour. Les chiens restent une difficulté car ils l'excitent énormément. Elle arrive pourtant à faire le choix de rester concentré sur l'humain, lorsque le chien bouge peu en face.

OK Moony.JPG

Moony

Jack russell, 4 ans

Lors du bilan de première séance :

Maltraité à l'élevage, Moony a toujours été peureux. Sa famille a cru qu'il prendrait confiance, mais non ; le jack sursaute encore à chaque bruit. Il est sensible aux nouvelles têtes et encore plus aux hommes. Impossible de l'approcher, sauf très rares exceptions. Il vit avec deux chiennes mais en dehors d'elles, il est agressif avec ses congénères (aboie déjà, même très à distance). Le mouvement l'excite, surtout les voitures qu'il veut courser. Depuis peu, il attrape les mollets quand on joue avec lui.

Actuellement :

Moony me laisse le toucher, le porter et travaille avec moi. Il est plus attentif, moins réactif, même si les autres chiens sont encore un problème : il réagit à peine sur des individus calmes tant qu'il n'a pas à les croiser ouvertement, mais il perd facilement pied s'il est frustré par autre chose. On a récemment pu le sortir en milieu urbain, sans qu'il ne panique ; une grande avancée pour un chien si sensible.

OK Blooe.JPG

Blooe

border collie, 5-12 mois

Lors du bilan de première séance :

La petite sœur de Moony que vous avez vu plus haut n'avait pas de souci particulier à notre rencontre ; une de ses maîtresses étant malentendante, l'idée était de lui enseigner quelques habitudes à prendre pour faciliter le quotidien de son humaine : adopter certaines attitudes pour prévenir qu'on sonne, qu'une voiture arrive etc.

Actuellement :

Les bases éducatives sont installées et la petite chienne est plutôt bien dans ses pattes. Avec l'adolescence, comme beaucoup de chiens de berger, Blooe s'est montrée de plus en plus possessive (elle "défend" l'attention de ses humaines) et nous travaillons dessus. On avance sur la systématisation du "touche" pour prévenir de l'arrivée d'une voiture et sur le "couché" sélectionné pour signifier qu'on appelle Ophélie.

 * Chiots accompagnés

 * Anciens "clients"